- -

Dans ses peintures diluées, Marine Wallon convoque des références variées à la fois proches de la littérature et du cinéma. Ses polaroids reprennent l’objet photographique sous forme de peinture. Ces images faussées, par des couleurs saturées à l’atmosphère inquiétante « couleur d'absinthe », sont des espaces fragmentés où l’âpreté (pauvreté des matériaux, accrochage minimal) et le fantastique se côtoient. L’importance de la reproduction et l’amusement avec les mots et les images sont fondamentaux dans sa pratique. Questionnant foncièrement l’unique et le reproductible, les textes, les légendes et les commentaires prennent une place à part entière. Formes pensantes et montages poétiques, les œuvres de Marine Wallon présentent des récurrences thématiques où la perte et l'intemporalité se confrontent : un danger rôde telle la figure du coyote, ce chien qui lâche sa proie pour l'ombre, référence au titre d'une fable de la Fontaine.


Marianne Derrien, 2013
> Lien vers le texte complet (cataloque)